CHARGEMENT

Tapez votre recherche

Brexit : l’exode bancaire et financier britannique s’accélère

Actualités Bourse Business International

Brexit : l’exode bancaire et financier britannique s’accélère

La Rédaction
Partager
exode bancaire-londres-paris

Depuis l’entrée en vigueur du Brexit, un exode bancaire est en place. Plus de 400 entreprises ont déjà quitté le territoire britannique.

La célèbre City est-elle en crise ? A en croire les chiffres de l’exode bancaire, la réponde est clairement oui. Car à l’heure actuelle ce sont déjà plus de 400 entreprises spécialisées dans la finance, la gestion d’actifs et les assurances qui ont quitté le sol britannique pour partir s’installer ailleurs.

Le phénomène inquiète à juste titre le pouvoir politique britannique quand on sait le poids que représente ces entreprises dans l’économie nationale. Une étude a même été réalisée sur la question par le think tank New Financial. Il en ressort un chiffre pour le moins impressionnant : 1 150 milliards d’euros. Il s’agit du montant des capitaux qui ont quitté la place boursière londonienne depuis l’an passé. Soit près de la moitié du PIB de la France. Et ce serait non moins de 7 500 emplois qui ont également quitté Londres pour une délocalisation dans d’autres villes.

Qui sont les grands gagnants de l’exode bancaire britannique ?

Dublin est la ville qui accueille le plus de relocalisations avec 135 créations d’entreprises. Mais Paris arrive en deuxième position avec 102 relocalisations puis Luxembourg (95) et Francfort (63).

Pourquoi ce mouvement de foule ? Le secteur financier n’a pas fait l’objet d’un accord entre l’UE et le gouvernement britannique. Les acteurs du secteur craignent donc que leur activité s’en trouve impactée. Et ils ont donc pris les devants en allant voir si l’herbe est plus verte ailleurs. L’exode bancaire britannique se poursuivra-t-il ?

Tags:

Articles en relation