CHARGEMENT

Tapez votre recherche

Le PIB français s’est contracté de 14% au second trimestre

Actualités International Politique

Le PIB français s’est contracté de 14% au second trimestre

La Rédaction
Partager

L’économie française a signalé sa pire baisse trimestrielle de l’histoire, en recul de 13,8% au deuxième trimestre 2020, selon les données publiées vendredi par le bureau national des statistiques du pays.

Il s’agissait de la troisième baisse consécutive pour le PIB français, avec une production en baisse de 19% par rapport à la même période l’année dernière, et a montré à quel point la pandémie a frappé l’une des plus grandes puissances d’Europe.

Le ralentissement économique de la France, quelque peu surprenant, n’est pas aussi mauvais que la prédiction des économistes d’une baisse de 15,2%, mais il s’agit toujours de la plus forte baisse depuis le début des records il y a plus de 70 ans.

L’aggravation de la situation est “liée à l’arrêt des activités” non-essentielles “dans le cadre de la mise en place du confinement entre mi-mars et début mai”, a indiqué dans un communiqué l’instance statistique de l’Insee.

Même si une reprise progressive a été enregistrée en mai et en juin, le PIB s’est fortement contracté au cours du trimestre, avec des baisses de la production totale, du commerce, de l’investissement et de la consommation.

Les exportations françaises ont subi de pires baisses par rapport aux importations en baisse de 25,5% et 17,3%, respectivement.

En juin, l’Insee prévoyait une contraction de 17% pour la France au deuxième trimestre, révisant les estimations par rapport à une prévision antérieure de 20%.

Le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, a réduit les prévisions annuelles de PIB du gouvernement à -11% contre -8% après avoir réalisé que la situation dans son ensemble s’était peut-être détériorée.

Mais compte tenu d’une vague de révisions des estimations, la prévision annuelle peut également être sujette à de nouvelles réévaluations.

Bien que les chiffres du deuxième trimestre n’aient pas été aussi mauvais que prévu, Bruno Le Maire a écrit sur Twitter que les efforts doivent être intensifs pour relancer l’activité économique en France.

Ce mois-ci, l’Union européenne a mis en place un fonds de relance à plus de 730 milliards d’euros destiné à la reconstruction du bloc économique après avoir atteint un compromis avec les Quatre Frugaux.

 

Tags:

Articles en relation