CHARGEMENT

Tapez votre recherche

Total comptabilise 8 milliards de dépréciations d’actifs

Actualités Industrie

Total comptabilise 8 milliards de dépréciations d’actifs

La Rédaction
Partager

Le groupe énergétique français Total enregistrera une dépréciation exceptionnelle de 8 milliards de dollars (6,79 milliards d’euros) principalement sur ses projets canadiens de sables bitumineux et de gaz naturel liquéfié, a-t-il annoncé ce mercredi 29 juillet.

«Globalement, les dépréciations d’actifs exceptionnelles qui seront donc prises en compte au deuxième trimestre 2020 s’élèvent à 8,1 milliards de dollars, dont 7 milliards de dollars sur les seuls actifs des sables bitumineux canadiens», a déclaré Total dans un communiqué, ajoutant que cela augmentera son ratio d’endettement. de 1,3%.

“Compte tenu de l’évolution à la baisse du prix du baril en 2020, Total a décidé de réviser les hypothèses de prix sur les prochaines années”, détaille le groupe dans un communiqué à la veille de l’annonce des résultats trimestriels.

Il retient ainsi l’hypothèse d’un baril de Brent qui atteindrait les 35 dollars en 2020, pour remonter à 60 dollars en 2023. Pour la suite, le groupe pétrolier table sur un prix de long terme qui tournerait autour des 50 dollars.

Ces nouvelles hypothèses ont essentiellement un effet sur le bitumineux canadien (1,5 milliard) et, dans un degré moindre, sur les actifs de gaz naturel liquéfié (GNL) en Australie, à hauteur de 800 millions.

Pour établir ses projections, Total a largement surévalué les coûts de production tout en retenant des réserves de plus de 20 ans. La totalité des réserves pourraient ainsi ne pas entrer dans une phase de production avant l’année 2050.

Tags: