CHARGEMENT

Tapez votre recherche

A la peine en 2019, le marché auto 2020 ne va guère mieux

Actualités Business Industrie

A la peine en 2019, le marché auto 2020 ne va guère mieux

La Rédaction
Partager
marché-auto-france-2020

En ce début d’année 2020, le marché auto français patine déjà. La faute à deux nouvelles réglementations.

Si en 2019 le marché auto français n’a pas réalisé sa meilleure performance avec un recul des ventes plutôt marqué de l’ordre de -7% chez les particuliers, l’année 2020 semble bien se poursuivre sur le même mauvais rythme. Car après un sursaut en décembre avec un bond de 27,7% des immatriculations, le marché a chuté en janvier.

Le nombre de nouvelles immatriculations a ainsi reculé de près de 14% sur une année selon les chiffres officiels du Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA). Mais du côté des professionnels, rien d’anormal, puisque ce début d’année 2020 marque l’entrée en vigueur du renforcement du malus écologique sur les véhicules les plus polluants. Les acheteurs ont donc majoritairement anticipé leur acquisition d’un mois; ce qui explique d’un côté le bond enregistré en décembre et de l’autre la chute du mois de janvier.

Résultat, les plus durement touchées sont les marques étrangères telles que Mercedes et BMW, deux spécialistes des SUV, 4×4 et grosses berlines sportives. D’autant qu’une nouvelle norme européenne impose dorénavant le respect d’un plafond de 95g de CO2 par km en moyenne sur l’ensemble de la gamme.

Bonne surprise en revanche du côté du segment de la voiture électrique qui pèse désormais pour 8,2% de l’ensemble des nouvelles immatriculations, contre à peine 2% en janvier 2019. Les hybrides rechargeables réalisent également une belle percée, passant de 0,7% de parts de marché en janvier 2019 à 2,8% actuellement.

Tags:

Articles en relation