CHARGEMENT

Tapez votre recherche

Les marchés boursiers mondiaux secoués par le coronavirus chinois

Actualités Bourse International

Les marchés boursiers mondiaux secoués par le coronavirus chinois

La Rédaction
Partager

Les investisseurs du monde entier ont été effrayés par la propagation rapide du coronavirus chinois, les marchés boursiers du monde entier ayant fortement baissé ce lundi 27 janvier.

Le bilan des morts est passé à 81 lundi dernier, selon des responsables chinois, avec plus de 2 860 personnes désormais infectées. Un cinquième cas aux États-Unis a maintenant été confirmé et le virus a été détecté à Singapour, en Corée du Sud, en Australie, au Canada, en France, au Japon, en Malaisie et au Vietnam.

Le Stoxx 600 – qui suit un grand nombre d’actions européennes – a chuté de plus de 2%, tandis qu’aux États-Unis, le Dow Jones Industrial Average a perdu 500 points à l’ouverture de Wall Street.

Alors que la plupart des marchés asiatiques ont été fermés pour le nouvel an lunaire, le Nikkei 225 japonais a baissé de plus de 2% tandis que le Topix a reculé de 1,6%.

La chute des cours survient au milieu des inquiétudes concernant les retombées économiques possibles du virus, des experts rappelant l’impact de la crise du SRAS en 2003. Lors d’une conférence de presse dimanche 26 janvier, le haut responsable chinois de la santé a déclaré que la capacité de transmission du virus se renforçait.

Dans une note publiée lundi dernier, l’analyste en chef de la Danske Bank, Allen von Mehren, a déclaré que l’économie chinoise devrait subir un coup à court terme et une éventuelle réduction du PIB (produit intérieur brut) d’un point de pourcentage au premier semestre 2020.

«L’épidémie de SRAS a duré de trois à quatre mois, mais il est difficile de dire s’il s’agit d’un guide. Bien que la réponse du gouvernement soit plus rapide, le nouveau virus semble se propager également plus rapidement. Il est trop tôt pour juger du moment où il sera sous contrôle », déclare ainsi Allen von Mehren.

Les actifs traditionnels dits de valeur refuge ont bondi le même lundi. L’or au comptant s’échangeait de 0,78% à un peu plus de 1 582 $ l’once au début de la session européenne, tandis que le yen japonais a changé de main à 109 contre le dollar. Le franc suisse figurait également parmi les devises les plus performantes.

Tags:

Articles en relation