CHARGEMENT

Tapez votre recherche

Interdire Huawei est ”discriminatoire et protectionniste”, déclare la Chine à la France

Actualités Business

Interdire Huawei est ”discriminatoire et protectionniste”, déclare la Chine à la France

La Rédaction
Partager

L’ambassade de Chine en France a déclaré que si le pays voulait imposer des contraintes à Huawei, il devrait le faire sur la base de la réalité des faits, car un traitement différent de Huawei signifierait une discrimination flagrante et un protectionnisme caché. “Cela va à l’encontre des principes d’une économie de marché et du libre-échange”, a ajouté l’ambassade. Même si la France veut exclure Huawei pour des raisons de sécurité, elle devrait le faire selon des critères transparents, déclare Pékin.

L’ambassade a publié cette déclaration à la suite de reportages dans les médias selon lesquels la France tentait d’empêcher Huawei de développer son réseau 5G, et a déclaré qu’elle était “profondément choquée et inquiète”, comme cela a été signalé pour la première fois par Bloomberg.

Une menace voilée pour les entreprises européennes ?

La Chine a par ailleurs déclaré qu’elle avait toujours traité Nokia et Ericsson équitablement et leur avait même permis de déployer des réseaux 5G sur son territoire. “Nous ne voulons pas voir le développement des entreprises européennes sur le marché chinois affecté en raison de la discrimination et du protectionnisme de la France et d’autres pays européens envers Huawei”, indique le communiqué.

Selon la Chine, l’équipement 5G de Huawei est fiable et n’a jamais présenté de risque technique ou de sécurité, ni laissé de «porte dérobée», a déclaré la Chine. Pékin a ajouté que Huawei est prêt à signer des accords transparents avec la France et d’autres pays partenaires – une promesse qu’il a également faite à l’Inde. La déclaration de la Chine intervient quelques semaines après que la compagnie de télécommunications contrôlée par l’État français Orange a décidé d’exclure Huawei de la construction du réseau 5G du pays, et a choisi Nokia et Ericsson à la place.

L’UE a recommandé de restreindre et de ne pas interdire Huawei : le mois dernier, l’Union européenne a déclaré aux États membres qu’ils pouvaient utiliser l’équipement 5G de fournisseurs à haut risque, tels que Huawei, bien qu’il devra y avoir des réglementations strictes en place pour contrer toute menace potentielle pour la sécurité nationale. La Commission a déclaré que les pays du bloc devraient adopter une approche d’atténuation des risques lors de l’utilisation d’équipements 5G de fournisseurs à haut risque. Cette annonce est intervenue après que le Royaume-Uni ait décidé de permettre à Huawei de développer des parties non-essentielles de son réseau 5G.

Tags:

Articles en relation