CHARGEMENT

Tapez votre recherche

Amazon critiqué par ses employés sur sa politique environnementale

Actualités Business International Management

Amazon critiqué par ses employés sur sa politique environnementale

La Rédaction
Partager
amazon-usa

Plusieurs centaines de salariés d’Amazon ont signé une tribune dans la presse US pour critiquer la mauvaise gestion de la protection de l’environnement par le géant du numérique.

Certes, sur les 650 000 employés que compte Amazon, les 350 salariés qui ont critiqué leur employeur ne représentent qu’une infime proportion du staff de la firme. Mais leur action a plusieurs mérites.

Le premier est de rappeler au géant du numérique les engagements qu’il a pris en termes de neutralité carbone à compter de 2040 tout en rappelant par la même occasion qu’en l’état actuel des choses, l’excessive consommation d’énergie des serveurs utilisés par l’entreprise pour traiter les données n’est plus tenable pour l’environnement.

Les salariés d’Amazon font coup double

Mais au-delà de ce premier niveau de critique, ce qui est notable dans la démarche des employés d’Amazon est qu’ils dénoncent le récent règlement adopté par l’entreprise dans lequel il est formelle interdit à un membre de l’entreprise de s’exprimer publiquement sur les activités du groupe. Un règlement intérieur qui s’apparente beaucoup à de la censure dans un pays où la liberté d’expression est inscrite dans la constitution.

Si dans bien d’entreprises les employés sont tenus d’observer un devoir de réserve, le nouveau règlement d’Amazon va bien plus loin. La tribune signée de la main par chacun des 350 employés du groupe entend ainsi faire la lumière sur cette pratique. Chose clairement exprimée par ailleurs dans le texte de la tribune : “Cette action a été menée pour protester contre le règlement récemment rafraîchi qui interdit aux employés de s’exprimer publiquement sur les activités de l’entreprise sans autorisation préalable”.

De son côté, Mark Hiew, le directeur marketing de la firme explique que “ce n’est pas le moment de réduire des gens au silence. Nous avons besoin de règles qui encouragent un discours plus ouvert, plus de solutions et une action plus déterminée et concertée sur le changement climatique et ses causes”.

Tags:

Articles en relation