CHARGEMENT

Tapez votre recherche

Fintech : le Chinois Tencent mise sur le Français Lydia

Actualités Bourse Business International

Fintech : le Chinois Tencent mise sur le Français Lydia

La Rédaction
Partager
Lydia-fintech-tencent

La startup française de la Fintech Lydia a tapé dans l’œil du géant chinois Tencent qui entre au capital de l’entreprise.  

Avec ses 3 millions d’utilisateurs, Lydia est une application de paiement entre amis qui connait un joli succès puisque 25% des 18-30 ans ont un compte Lydia en France.

Très à l’écoute des marchés européens, le géant du paiement entre amis chinois Wechat Pay (groupe Tencent) a jeté son dévolu sur la pépite française. Wechat Pay est pourtant loin d’être une petite application puisque non moins d’un milliard de personnes l’utilisent quotidiennement dans le monde. A l’arrivée, Lydia est parvenue à boucler un tour de table à plus de 40 millions d’euros, avec comme nouvel actionnaire de poids Wechat Pay.

Les raison de l’engouement pour Lydia

Si Lydia a tapé dans l’œil du groupe chinois Tencent, ce n’est pas en raison de sa taille car d’autres acteurs de la Fintech sont parvenus à lever davantage de fonds, à l’instar de Wynd (72 millions d’euros), Payfit (70 millions) ou encore Younited Credit.

Non, car ce qui intéresse sérieusement Tencent est à la fois le taux de pénétration chez les jeunes (25%), la croissance du nombre d’utilisateurs (150 000 nouveaux inscrits par mois) et les perspectives d’avenir. Lydia voit en effet plus loin que le service gratuit de paiement entre amis. La startup envisage de se positionner en plateforme financière pour se positionner en “interface principale pour toutes les démarches financières” comme l’explique Cyril Chiche, le DG de l’entreprise.

Tags:

Articles en relation