CHARGEMENT

Tapez votre recherche

Les levées de fonds des Fintech françaises atteignent un nouveau record

Actualités Business

Les levées de fonds des Fintech françaises atteignent un nouveau record

La Rédaction
Partager
levées-de-fonds-fintech-france

Si 2018 a été une très belle année, 2019 a marqué un nouveau record sur les levées de fonds pour les Fintech tricolores.

La startup nation appelée de ses vœux par Emmanuel Macron semble être sur de bon rails depuis deux années. En témoigne le nouveau record que les jeunes pousses de la Fintech ont réalisé avec une levée de fonds de plus de 625 millions d’euros sur l’année 2019, bien loin devant la belle année 2018 et ses 392 millions d’euros.

Résultat, en dix années à peine, ces startups qui concilient finance, innovation et technologie ont levé plus de 1,9 milliards d’euros auprès d’investisseurs publics et privés. Ce constat des plus positifs a été rendu public par le dernier rapport sur la question réalisé par l’Observatoire de la Fintech.

Des levées de fonds dans de nombreux secteurs

Si les pépites frenchies de la Fintech ont aiguisé l’appétit des capital riskers, elles n’ont pas été les seules puisque la tendance générale est à la hausse, quel que soit le secteur. Le montant des investissements en capital-risque sur la totalité des startups française devrait ainsi s’établir à plus de 5 milliards d’euros, contre 3,6 milliards l’an passé.

Près de 90 opérations de levées de fonds ont été comptabilisées sur le seul segment de la Fintech, pour un investissement moyen de 7,2 millions en 2019 d’euros contre 5,1 millions en 2018. Pour Mikaël Ptachek, responsable à l’Observatoire de la Fintech “Ces opérations reflètent soit une internationalisation, à l’image de Shift, Lunchr, Lemon Way, Spendesk et Luko, soit un fort développement sur le marché local, comme c’est le cas pour l’Assurtech Alan. Cela montre aussi que les investisseurs ont confiance. On trouve au capital de ces sociétés des investisseurs de renommée internationale comme Accel, Index Ventures, Bessemer Venture Partners ou encore DST Global”.

Tags:

Articles en relation