CHARGEMENT

Tapez votre recherche

L’OCDE prévoit une croissance mondiale mollassonne pour 2020

Actualités Business International

L’OCDE prévoit une croissance mondiale mollassonne pour 2020

La Rédaction
Partager
ocde-croissance-mondiale-2020

Les prévisions de croissance de l’économie mondiale rendues publiques par l’OCDE témoignent d’un ralentissement général plutôt marqué. 

Nous n’allons pas nécessairement entrer dans une crise, encore moins comme celle de 2008, mais la croissance économique mondiale sera pour le moins faiblarde pour ne pas dire mollassonne. C’est le constat que dresse l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économique) dans sa dernière analyse sur la santé de l’économie mondiale pour l’année 2020.

L’organisme estime ainsi que la croissance mondiale atteindra péniblement la barre des 2,9%, ce qui ne serait en réalité que la continuité du rythme de cette année 2019. Mais ce niveau de croissance, s’il venait à se concrétiser, marquerait tout de même le plus bas niveau enregistré depuis la crise financière de 2009. Pas de quoi sauter au plafond voire même pire car selon Laurence Booone, la cheffe économiste de l’organisme “nous sommes dans une période inquiétante”.

Le FMI se montre bien moins pessimiste de son côté, les experts du fonds tablant plutôt sur une croissance mondiale de quelques 3,4% pour 2020; la vérité se trouvant certainement entre ces deux projections.

Les raison invoquées par l’OCDE

Pourquoi l’OCDE fait elle montre d’un tel pessimisme ? Il y a plusieurs facteurs qui l’expliquent : la guerre commerciale entre la Chine et les USA ne cesse de gagner en intensité, la croissance asiatique accuse le coup, les effets négatifs du Brexit sur les économies européennes semblent se confirmer.

Mais du côté de la finance également, l’année 2020 ne s’annonce pas particulièrement glorieuse car les banques qui ne cessent d’abaisser leurs taux d’intérêts se trouvent à présent coincées avec des marges réduites et une dette qui gonfle. Mais de là à craindre la répétition de la crise financière de 2008, Steve Eisman est catégorique : “nous n’aurons pas de crise systémique”. L’homme est pour rappel celui qui avait annoncé le krach boursier américain avec une décennie d’avance.

Tags:

Articles en relation