Les manifestations des “gilets jaunes” ont porté un coup à la croissance

Les trois semaines de manifestations des “gilets jaunes” ont durement touché l’économie française, que ce soit pour les détaillants, les chaînes d’hôtels, les grands magasins et les restaurants, qui ont vu leur chiffre d’affaires fortement diminué, a déclaré ce lundi 3 décembre le ministre des Finances, Bruno Le Maire.

Paris particulièrement affecté

S’exprimant après une réunion avec des groupes issus de l’industrie et des fédérations d’entreprises touchées par le mouvement de protestation, M. Le Maire a déclaré que les recettes du secteur avaient diminué de 15 à 50%.

M. Le Maire a précisé que les petits détaillants avaient vu leur chiffre d’affaires baisser de 20 à 40%, mais que l’industrie hôtelière avait enregistré une baisse de 15 à 25% de ses réservations.

Les restaurants, en fonction de leur emplacement, ont vu leurs recettes s’effondrer d’un taux situé entre 20 et 50%.

“L’impact est grave et persistant”, a déclaré Bruno Le Maire, soulignant que le pays entier était concerné, tandis que Paris, après les émeutes et les pillages qui ont eu lieu dans certains des quartiers les plus huppés de la capitale, a été particulièrement touché.

Le ministère des Finances n’a pas été en mesure d’indiquer quel type d’impact les troubles auraient sur le produit intérieur brut, alors que le gouvernement espérait une reprise au quatrième trimestre en raison de la hausse des dépenses de consommation, celle-ci semble désormais moins probable.

0