La France prépare des contrôles dans le tunnel sous la Manche en vue d’un Brexit “sans accord”

La France se prépare de toute urgence à ce que la Grande-Bretagne quitte l’Union européenne sans accord, notamment en imposant des contrôles dans le tunnel sous la Manche, a averti ce mardi 16 octobre la ministre des Affaires européennes.

Le risque d’une sortie “sans accord” bien réel

Nathalie Loiseau, ministre française de l’Europe, a affirmé que Paris était “déterminé à conclure un bon accord” avec la Grande-Bretagne après son départ de l’UE, tout en précisant que des préparatifs étaient en cours.

Les pourparlers autour du Brexit tournent au vinaigre. La Première ministre britannique Theresa May a en effet fait une présentation aux dirigeants européens ce mercredi à Bruxelles lors d’un sommet présenté comme la dernière chance de s’entendre sur un projet d’accord à temps avant le Brexit final qui aura lieu le 29 mars 2019.

Les ministres européens ont tenu à souligner leur volonté de parvenir à un accord avec Londres, mais le président de l’UE, Donald Tusk, a déclaré dans une lettre invitant les dirigeants au sommet que le scénario sans accord était à l’heure actuelle “plus probable que jamais”.

Mme Loiseau déclare pour sa part que “tout est sur la table” et que la France avait mis en place les mécanismes permettant de faire passer une législation d’urgence pour faire face au chaos attendu en cas de “non-accord”.

Les mesures concernent ainsi les Français de Grande-Bretagne et les citoyens britanniques de France, a-t-elle ajouté, ainsi que le tunnel sous la Manche, qui transporte chaque jour un nombre considérable de passagers et de quantités de fret.

0