Les entreprises irlandaises anticipent une croissance des affaires avec la France après le Brexit

Selon un nouveau sondage, le Brexit pourrait préoccuper les sociétés irlandaises ayant des liens commerciaux étroits avec le Royaume-Uni, tandis que 60% des chefs d’entreprises ayant des liens commerciaux avec la France estiment que cela se traduira par une reprise significative de leurs activités.

Confiance post-Brexit

L’enquête commandée par la chambre de commerce France-Irlande a également révélé que seulement 12% des entreprises estimaient que le Brexit constituait une menace explicite pour leur entreprise, 37% d’entre elles ne s’en souciant pas et près du quart le considérant comme une opportunité.

Quelque 39% étaient préoccupés par la sortie imminente de l’Union européenne du Royaume-Uni, mais la majorité a déclaré que cela n’aurait pas d’impact sur les effectifs en Irlande, et 85% ont déclaré ne pas s’attendre à devoir déménager à cause du Brexit.

Seulement 3% ont déclaré qu’ils seraient obligés de supprimer des emplois, alors que 8% d’entre eux ont déclaré qu’ils devraient le faire à l’avenir.

La question principale pour les entreprises irlandaises reste la manière dont la Grande-Bretagne traitera les taux d’imposition une fois qu’elle aura quitté l’Union européenne.

Environ deux tiers des répondants craignent que le Royaume-Uni abaisse ses taux pour attirer les investissements directs étrangers.

L’introduction d’une frontière stricte préoccupe également près de 65% des personnes interrogées, tandis qu’environ 60% ont déclaré que le Brexit aurait un impact négatif sur leurs fournisseurs.

0