Notre-Dame-des-Landes : le gouvernement nomme un médiateur

Le nouveau Premier ministre Edouard Philippe a confirmé ce jeudi 18 mai au micro de France Inter la nomination d’un médiateur dans le dossier du projet de construction de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

Au micro de France Inter, le Premier ministre Edouard Philippe a ainsi annoncé qu’un médiateur devrait être nommé dans le dossier du projet controversé de construction d’un aéroport à Notre-Dame-des-Landes, afin que le gouvernement puisse prendre une décision. Selon lui, la nomination d’un médiateur devrait permettre d’étudier l’ensemble des options afin que le gouvernement puisse prendre une décision « claire et assumée ».

Cette annonce intervient au lendemain de l’arrivée de Nicolas Hulot au gouvernement, fervent opposant au projet, elle reprend en outre l’engagement du candidat Macron durant sa campagne lors d’un entretien avec le WWF.

Faire une dernière fois le point

Durant sa campagne, Emmanuel Macron avait indiqué au sujet de Notre-Dame-des-Landes qu’il souhaitait faire le point une ultime fois à propos de ce projet, notamment sur les sujets « économiques, environnementaux, d’empreinte carbone, de capacité à développer » l’entourant, précisant qu’il était également ouvert à une modernisation de l’existant aéroport Nantes-Atlantique.

Le candidat avait toutefois précisé ne pas souhaiter écarter le résultat du référendum de juin qui avait débouché sur un avis favorable, mais dont le périmètre (l’ensemble de la Loire-Atlantique) avait été contesté par les nombreux opposants.

0