CHARGEMENT

Tapez votre recherche

L’économie européenne recule, reprise entrevue aux États-Unis et en Chine

Actualités Conso International

L’économie européenne recule, reprise entrevue aux États-Unis et en Chine

La Rédaction
Partager

L’Europe a connu son deuxième trimestre consécutif de dé-croissance économique, en raison des fermetures de magasins et de la lenteur du déploiement des vaccins.

L’économie européenne s’est contractée de 0,6 % au cours des trois premiers mois de l’année, la lenteur du déploiement des vaccins et la prolongation des périodes de confinement ayant retardé la reprise espérée, soulignant ainsi le retard pris par la région par rapport aux autres grandes économies pour se remettre de la pandémie de coronavirus.

La chute de la production des 19 pays qui utilisent la monnaie européenne a été plus faible que la contraction de 1 % attendue par les économistes, mais elle est encore loin de la reprise en cours aux États-Unis et en Chine, deux autres piliers de l’économie mondiale.

Les chiffres annoncés jeudi montrent que l’économie américaine a progressé de 1,6 % au cours du premier trimestre, et de 6,4 % sur une base annuelle, la forte demande des consommateurs ayant soutenu les entreprises.

La lenteur de la mise en place des vaccins, qui a entraîné des fermetures prolongées, est un facteur important qui freine la reprise en Europe. Un autre facteur est la diminution du soutien fiscal apporté à l’économie par les nouvelles dépenses publiques. Selon les économistes de la banque UniCredit, le plan d’aide de 1 900 milliards de dollars du président américain Joe Biden, associé aux dépenses des efforts de soutien antérieurs, représentera un soutien financier supplémentaire d’environ 11 à 12 % de la production économique annuelle pour cette année. En revanche, les mesures de relance budgétaire européennes représentent environ 6 % du PIB, même si l’on tient compte du filet de sécurité sociale plus étendu de l’Europe.

La Chine a été la première touchée par la pandémie, mais elle l’a maîtrisée grâce à des mesures de santé publique strictes et a été la seule grande économie à connaître une croissance en 2020. Les États-Unis ont été durement touchés par le virus, mais ont mis en place des vaccinations à un rythme rapide.

Tags:

Articles en relation