CHARGEMENT

Tapez votre recherche

La débâcle des vaccins européens provoquera une catastrophe dans la zone euro, selon un expert

Actualités Bourse Industrie Politique

La débâcle des vaccins européens provoquera une catastrophe dans la zone euro, selon un expert

La Rédaction
Partager

Selon un éditorialiste spécialiste de la finance européenne, l’incapacité de l’Europe à lutter contre la pandémie de coronavirus entraînera une catastrophe économique dans la zone euro.

Matthew Lynn a déclaré que le groupe de conseillers économiques d’Angela Merkel avait déjà réduit ses prévisions de croissance pour l’Allemagne cette année, alors que le pays se prépare à une troisième vague d’infections au Covid-19, tandis qu’Emmanuel Macron a été contraint de remettre l’économie française en veilleuse, les hôpitaux étant submergés de patients.

Matthew Lynn a déclaré que la réussite des programmes de vaccination au Royaume-Uni, aux États-Unis et en Israël avait entraîné une baisse du nombre de cas dans ces pays, tandis que l’Europe continentale luttait toujours pour contenir la pandémie.

Dans le média britannique The Telegraph, il a déclaré : “Jusqu’à présent, il s’agit principalement d’une catastrophe sanitaire, mais très bientôt, elle se transformera également en catastrophe économique.

“La Grèce a déclenché la première crise de la zone euro, mais la débâcle des vaccins va déclencher la seconde.”

L’éditorialiste a déclaré que l’UE trébuchait déjà d’une bévue à l’autre en matière de vaccins, après avoir commandé trop peu de doses et dépensé trop peu d’argent pour assurer un approvisionnement adéquat, avant de s’en prendre aux sociétés pharmaceutiques qui fabriquent les vaccins.

Il a prévenu que la décision de l’Allemagne, de la France et de l’Italie de mettre en attente le vaccin Oxford-AstraZeneca risquait de coûter un lourd tribut en vies humaines et serait bientôt suivie d’une crise financière, les économies des pays concernés restant bloquées plus longtemps que nécessaire.

Il a déclaré : “Alors que le Royaume-Uni et les États-Unis dépassent les 60 à 70 % de taux de vaccination, les magasins, les restaurants et les salles de sport vont rouvrir.

“Leurs économies connaîtront une croissance de l’ordre de 7 à 8 %, contre zéro dans l’UE.

“C’est un énorme fossé. Dans le même temps, le saccage des droits de propriété et la saisie arbitraire des usines de production de vaccins rendront pratiquement impossible aux multinationales d’investir dans la zone.”

Tags: