CHARGEMENT

Tapez votre recherche

Le gouvernement français impose un mois de confinement à Paris

Actualités International Politique

Le gouvernement français impose un mois de confinement à Paris

La Rédaction
Partager

La France a signalé 35 000 nouveaux cas jeudi et il y a de plus en plus de patients atteints de la variante de la COVID en soins intensifs à Paris par rapport au plus fort de la deuxième vague.

La France a imposé un confinement d’un mois à Paris et dans certaines régions du nord du pays, après qu’une campagne de vaccination défaillante et la propagation de variantes de coronavirus hautement contagieuses ont contraint le président Emmanuel Macron à changer de cap. Depuis fin janvier, lorsqu’il a défié les appels des scientifiques et de certains membres de son gouvernement à verrouiller le pays, M. Macron a déclaré qu’il ferait tout ce qu’il fallait pour que la deuxième économie de la zone euro reste aussi ouverte que possible.

Cependant, cette semaine, il s’est retrouvé à court d’options au moment où la France et d’autres pays européens ont brièvement suspendu l’utilisation du vaccin AstraZeneca. Le Premier ministre Jean Castex a déclaré que la France était en proie à une troisième vague, la variante virulente détectée pour la première fois en Grande-Bretagne représentant désormais quelque 75 % des cas. Les services de soins intensifs sont mis à rude épreuve, notamment à Paris où le taux d’incidence dépasse les 400 infections pour 100 000 habitants.

“L’épidémie s’aggrave. Notre responsabilité est maintenant de ne pas la laisser échapper à notre contrôle”, a déclaré M. Castex lors d’une conférence de presse. La France a signalé 35 000 nouveaux cas jeudi et il y a plus de patients COVID en soins intensifs à Paris qu’au pic de la deuxième vague, c’est maintenant qu’il faut renforcer les restrictions, a déclaré M. Castex.

“Quatre semaines, c’est le temps nécessaire pour que les mesures aient un impact suffisant. (C’est) le temps nécessaire pour atteindre un seuil dans la vaccination des personnes les plus vulnérables.” Les mesures de confinement entreront en vigueur à partir de vendredi à minuit dans les 16 départements les plus touchés de France qui, à l’exception d’un seul sur la Méditerranée, forment un corridor allant de Calais, ville portuaire du nord de la Manche, à la capitale.

Tags:

Articles en relation