CHARGEMENT

Tapez votre recherche

Télétravail : 15% des entreprises refusent de le mettre en place

Actualités Emploi Management Politique

Télétravail : 15% des entreprises refusent de le mettre en place

La Rédaction
Partager
télétravail

Le télétravail contraint et forcé par le gouvernement s’oppose à une résistance de la part de certains employeurs.

Le télétravail n’est pour Elisabeth Borne “pas une option mais une obligation”. Cette petite phrase autoritaire pour certains et liberticide pour d’autres continue de résonner dans la tête de nombreux chefs d’entreprise. Car plus de 15% d’entre eux refusent catégoriquement de l’instaurer dans leur entreprise, selon une enquête menée sur la question par Harris. Plus encore, 27% des entreprises interrogées sur l’obligation d’instaurer le télétravail déclarent en avoir connaissance mais demandent tout de même à leurs collaborateurs de se rendre sur leur lieu de travail habituel.

Cette résistance à l’obligation discutable d’instaurer le télétravail est une nouveauté en comparaison avec le premier confinement. Preuve que les Français ont pris du recul sur les décisions du gouvernement, qu’ils sont bien plus critiques à son égard, distants voire méfiants quant à la façon de gérer l’épidémie de covid.

On compte ainsi deux fois moins de télétravail que lors du premier acte d’avril dernier. Il faut dire que les employeurs lui reprochent d’être un sérieux obstacle au développement de l’entreprise, car si les affaires courantes peuvent se traiter à distance, le lancement de nouveaux projets nécessitent dans des biens des cas d’être physiquement présent sur son lieu de travail. Côté syndicat également, le télétravail suscite des mécontentements, les organisations lui reprochant le manque de cadre légal clair que cela soit en termes de temps de travail, de droit à la déconnexion ou encore de pause entre deux journées de travail.

Tags:

Articles en relation