CHARGEMENT

Tapez votre recherche

Un remaniement pour relancer l’économie française

Actualités International Politique

Un remaniement pour relancer l’économie française

La Rédaction
Partager

Le bureau du président français Emmanuel Macron a dévoilé lundi soir un cabinet remanié, dans le but de donner un nouvel élan à sa présidence avant les élections de 2022 et de redémarrer l’économie du pays.

Cette décision est intervenue trois jours après la démission du Premier ministre Edouard Philippe et de son gouvernement, et la nomination du maire de centre-droit Jean Castex comme nouveau Premier ministre français.

Le nouveau cabinet a été annoncé par un porte-parole de l’Elysée, à l’issue de discussions entre Emmanuel Macron et Jean Castex dimanche au palais présidentiel de l’Elysée.

Bien qu’il y ait eu des changements majeurs dans la nouvelle forme du gouvernement, trois postes supérieurs sont restés quasiment intacts : le ministre des Finances Bruno le Maire a conservé son poste, chargé de façonner la réponse du pays à la pandémie de coronavirus, le ministre des Affaires étrangères et ministre de l’Europe Jean-Yves Le Drian est resté en poste, ainsi que Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale.

Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, qui fait partie de ceux qui ont perdu leur poste, a été remplacé par le ministre du Budget, Gérald Darminin. Christophe Castaner avait fait l’objet de critiques aiguës concernant un racisme présumé dans les forces de police, lors des manifestations du mouvement importé des Etats-Unis Black Lives Matter dans le pays. De même, Gérald Darmanin fait face à une enquête sur une allégation de viol, après qu’une cour d’appel a ordonné la réouverture du dossier le mois dernier, l’ancien ministre du Budget ayant nié les accusations.

Parmi les ministres sortants figurent également Nicole Belloubet, la ministre de la Justice du pays, Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture, Muriel Pénicaud, ministre du Travail. Parmi les nouveaux venus figurent Roselyne Bachelot, ancienne ministre de Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy, revenu au poste de ministre de la Culture, et l’avocat de la défense pénale Eric Dupont-Moretti, nommé procureur général. Barbara Pompili, ancienne membre des Verts français avant de rejoindre le parti d’Emmanuel Macron, a été nommée ministre de l’Énergie, succédant à Elisabeth Borne, chargée du ministère du Travail.

Les efforts du président Macron pour redémarrer sa présidence après la crise sans précédent du coronavirus, sont venus à la lumière des résultats décevants pour son parti LREM aux élections locales de la fin du mois dernier.

L’économie française devrait reculer de 11%, la banque centrale du pays prévenant qu’il pourrait falloir deux ans pour se remettre des séquelles de la pandémie.

Tags:

Articles en relation