CHARGEMENT

Tapez votre recherche

La France est entrée en récession avec une baisse de 6% de la croissance au premier trimestre

Actualités Business International

La France est entrée en récession avec une baisse de 6% de la croissance au premier trimestre

La Rédaction
Partager

Dans sa pire performance depuis 1945, l’économie française a reculé d’environ 6% au premier trimestre de cette année, la pandémie de coronavirus ayant décimé l’activité économique, a annoncé ce mercredi 8 avril la Banque de France.

Les chiffres officiels ont montré que l’économie avait précédemment reculé de 0,1% au cours des trois derniers mois de 2019, ce qui signifie qu’avec deux trimestres consécutifs de croissance négative, le pays est maintenant techniquement en récession.

La banque centrale française a déclaré qu’au cours des deux dernières semaines de mars, alors que la crise des coronavirus s’aggravait, l’activité économique avait plongé de 32%.

“Il faut remonter au deuxième trimestre de 1968, touché par le mois de mai (bouleversements politiques), pour retrouver une baisse d’activité similaire”, a déclaré la banque centrale, notant que même cette année-là, le ralentissement était de 5,3%, encore moins que le dernier.

Un confinement qui se prolonge

Toutes les deux semaines, le pays est bloqué par le virus, principalement en raison du confinement, la Banque de France s’attend à une contraction de l’économie de 1,5%.

Dans le même temps, la banque centrale a mis en garde contre une extrapolation simple et linéaire des estimations étant donné que la situation évolue.

Le verrouillage actuel a commencé le 17 mars et a été prolongé de deux semaines jusqu’au 15 avril, mais les autorités ont suggéré que cela pourrait être maintenu plus longtemps si la pandémie ne montrait aucun signe de stabilisation au minimum.

Parmi les secteurs économiques les plus touchés, la Banque de France a classé la construction, les transports, la restauration et l’hébergement.

Dans sa pire performance depuis 1945, l’économie française a reculé d’environ 6% au premier trimestre de cette année, la pandémie de coronavirus ayant décimé l’activité économique, a annoncé ce mercredi 8 avril la Banque de France.

Les chiffres officiels ont montré que l’économie avait précédemment reculé de 0,1% au cours des trois derniers mois de 2019, ce qui signifie qu’avec deux trimestres consécutifs de croissance négative, le pays est maintenant techniquement en récession.

Plongeon

La banque centrale française a déclaré qu’au cours des deux dernières semaines de mars, alors que la crise des coronavirus s’aggravait, l’activité économique avait plongé de 32%.

“Il faut remonter au deuxième trimestre de 1968, touché par le mois de mai (bouleversements politiques), pour retrouver une baisse d’activité similaire”, a déclaré la banque centrale, notant que même cette année-là, le ralentissement était de 5,3%, encore moins que le dernier.

Toutes les deux semaines, le pays est bloqué par le virus, principalement en raison du confinement, la Banque de France s’attend à une contraction de l’économie de 1,5%.

Dans le même temps, la banque centrale a mis en garde contre une extrapolation simple et linéaire des estimations étant donné que la situation évolue.

Le verrouillage actuel a commencé le 17 mars et a été prolongé de deux semaines jusqu’au 15 avril, mais les autorités ont suggéré que cela pourrait être maintenu plus longtemps si la pandémie ne montrait aucun signe de stabilisation au minimum.

Parmi les secteurs économiques les plus touchés, la Banque de France a classé la construction, les transports, la restauration et l’hébergement.

Tags:

Articles en relation