CHARGEMENT

Tapez votre recherche

Réforme des retraites : ce qui se prépare d’ici 2025

Actualités Politique

Réforme des retraites : ce qui se prépare d’ici 2025

La Rédaction
Partager
retraite-reforme

La réforme des retraites en cours de préparation et de négociations introduit comme grand principe celui d’un régime universel. Son entrée en vigueur est prévue pour le 1er janvier 2025.

Préférant les termes de régime universel des retraites à celui d’alignement entre le public et le privé, le gouvernement planche actuellement sur une nouvelle réforme du système dans son ensemble. Lancée en mai 2018 la première concertation avec les partenaires sociaux a fait émerger plusieurs axes de travail mis en avant dans le rapport présenté par Jean-Paul Delevoye, le haut commissaire aux retraites. La création d’un régime universel de même que celle d’un système de retraite par points en sont ainsi les deux grands fondements.

Le régime universel des retraites

Si on ne connait encore le contenu exact de ce nouveau régime, ce que l’on sait en revanche est qu’il introduit comme principe de base le fait qu’un euro cotisé donne les même droits à la retraite pour tous, peu importe son statut, son métier, sa branche d’activité.

Il s’agit là d’un des points majeurs qui figurait au programme de la campagne présidentielle d’Emmanuel Macron de 2015, et qui est donc repris actuellement. Et qui dit régime universel dit par conséquence taux de cotisation universel. Jean-Paul Delevoye table ainsi sur un taux de l’ordre de 28,12% pour tous les actifs.

En parallèle, un système de retraite par points – et non plus par annuités – serait créé. Chaque actif cumule des points tout au long de sa carrière pour les voir ensuite transformer en pension de retraite mensuelle par l’application d’un coefficient de conversion. Mais quelle va être sa valeur ? C’est l’une des nombreuses questions qui appellent des réponses parmi tant d’autres car la réforme des retraites mettrait un terme au 42 régimes différents, supprimerait les régimes dits “spéciaux” , introduirait un âge d’équilibre pour bénéficier d’une retraite à taux plein et instaurerait un mécanisme de décote et de surcote entre autres.

Les concertations avec les représentants syndicats et patronaux sont appelées à durer jusqu’à l’été 2020 pour éventuellement présenter une loi cadre à l’automne prochain.

Tags: