Brexit : la question de la frontière irlandaise réglée le mois prochain ?

L’Union européenne devrait fixer un « ultime délai » le mois prochain afin que la Grande-Bretagne résolve la question sur sa frontière avec l’Irlande après le Brexit, a déclaré ce dimanche 13 mai Jean-Yves Le Drian, chef de la diplomatie française.

Pas de « frontière dure »

La question de la frontière britannique avec l’Irlande est devenue une source majeure de discorde dans les négociations sur le Brexit.

Londres s’est engagé à éviter la mise en place d’une « frontière dure » avec des points de contrôle entre l’Irlande du Nord, une partie du Royaume-Uni, et l’Irlande, membre de l’Union européenne, ce que toutes les parties considèrent comme essentiel en vue de maintenir les accords de paix du Vendredi Saint.

Mais la Grande-Bretagne a également déclaré qu’elle refusait d’entrer dans une union douanière avec l’Union européenne après le Brexit et a été pressée de trouver une solution pour concilier les deux positions.

Bruxelles a suggéré une proposition de solution dite « d’appui », dans laquelle seule l’Irlande du Nord resterait dans une union douanière avec l’Union européenne après le Brexit.

Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a déclaré que toutes les parties étaient tenues de fixer une date précise le mois prochain en vue d’officialiser leur décision.

« Ce que nous voulons, c’est que les choses avancent rapidement et que la date limite soit fixée au mois de juin, sinon l’accord de retrait sera plus compliqué », a-t-il déclaré aux journalistes à Dublin avant une rencontre avec son homologue irlandais Simon Coveney.

0