Dette publique : la France met en garde l’Italie contre toute violation des règlements européens

La stabilité de la zone euro sera remise en cause si le nouveau gouvernement populiste italien ne parvient pas à respecter ses engagements financiers, a averti dimanche le ministre français de l’Economie, Bruno Le Maire.

Les règles européennes doivent être suivies “quel que soit le gouvernement”

“Si le nouveau gouvernement prend le risque de ne pas respecter ses engagements sur la dette et le déficit, mais aussi le nettoyage des banques, la stabilité financière de la zone euro sera menacée”, a déclaré Bruno Le Maire lors d’un entretien sur la chaîne CNEWS.

“Tout le monde doit comprendre en Italie que l’avenir de l’Italie est en Europe et nulle part ailleurs, et si ce futur doit être en Europe, il y a des règles qui doivent être respectées”, a-t-il ajouté. Bruno Le Maire a déclaré que les engagements antérieurs de l’Italie seraient maintenus “quel que soit le gouvernement” en place.

Bruxelles souhaite que l’Italie poursuive ses efforts pour réduire son importante dette conformément aux règles de l’Union européenne, craignant qu’un nouveau gouvernement à Rome ne cherche à augmenter les dépenses publiques. Bruxelles prévoit que la dette publique italienne restera supérieure de 130% à son PIB cette année, soit plus du double du plafond de 60% prévu par les règlements du bloc européen.

Le mouvement politique anti-establishment des Cinq étoiles et le parti de la Ligue d’extrême droite, qui sont en train de former un gouvernement, ont appelé à de profonds changements dans les relations entre l’Italie et l’Europe au travers d’un programme politique commun.

0