CHARGEMENT

Tapez votre recherche

Les nouvelles mesures de soutien à l’économie française

Actualités Business Politique

Les nouvelles mesures de soutien à l’économie française

La Rédaction
Partager
mesures de soutien à l'économie française-jean castex

Jean Castex a dévoilé les nouvelles mesures de soutien à l’économie française lors de la conférence de presse annonçant le confinement général.

20 milliards d’euros supplémentaires seront alloués aux nouvelles mesure de soutien à l’économie française. Le Premier ministre Jean Castex a fait cette annonce lors de la conférence de presse détaillant les nouvelles restrictions liées à ce nouveau confinement national. Une enveloppe qui sera utilisée au cours des huit prochaines semaines selon le chef du gouvernement, ce qui laisse par ailleurs entrevoir la réelle durée de ce nouveau confinement.

En tout et pour tout, ce sont près de 500 milliards d’euros d’argent public qui seront injectés dans l’économie, sur plusieurs aspects. Le chômage partiel est ainsi reconduit, notamment pour plus d’un million de salariés travaillant dans 300 000 entreprises. Toutes les entreprises contraintes de fermer bénéficieront d’une prise en charge totale des salaires de leurs employés par l’Etat.

Les nouvelles mesures de soutien et les cotisations sociales

Parmi les nouvelles mesures de soutien aux entreprises, le report et surtout l’exonération du paiement des cotisations sociales était particulièrement attendu par les PME et TPE. Ainsi, toutes les entreprises de moins de 50 salariés seront totalement exonérées de charges sociales. Il en va de même pour les entreprises des secteurs du tourisme, du sport, de l’événementiel et de la culture, dès lors que leur chiffre d’affaires chutera de moitié.

Par ailleurs, l’accès au fonds de solidarité est élargi à un plus grand nombre d’entreprises, en l’occurrence les indépendants et les TPE. Il prévoit le versement d’une indemnité mensuelle de 1 500 euros.

D’autres nouvelles mesures ont été annoncées : un renforcement des prêts garantis par l’Etat, la création de prêts directs de l’Etat et un assouplissement pour les baux commerciaux. Les bailleurs pourront ainsi bénéficier d’un crédit d’impôt de 30% sur leurs loyers s’ils accordent un mois de loyer gratuit à leurs locataires au cours de la période octobre-décembre.

Tags:

Articles en relation