CHARGEMENT

Tapez votre recherche

La France et l’Allemagne rejoignent un groupe de 10 pays de l’UE appelant à une reprise post-Covid verte

Actualités International Politique

La France et l’Allemagne rejoignent un groupe de 10 pays de l’UE appelant à une reprise post-Covid verte

La Rédaction
Partager

Paris et Berlin ont ajouté leur nom à une liste croissante de capitales de l’UE demandant que l’accord vert européen soit placé au cœur du plan de relance post-pandémique de l’UE.

Le Green Deal “doit être au cœur d’une reprise résiliente après le COVID-19”, ont écrit les ministres européens de l’environnement dans un article d’opinion publié sur Climate Home News, un site d’information spécialisé.

“Le Green Deal nous fournit une feuille de route pour faire les bons choix pour répondre à la crise économique tout en transformant l’Europe en une économie durable et neutre pour le climat”, ont écrit les ministres dans cette tribune.

“Nous devons résister aux tentations des solutions à court terme en réponse à la crise actuelle qui risquent de verrouiller l’UE dans une économie de combustibles fossiles pour les décennies à venir”, indique le texte.

Une tribune avait été initialement mise en ligne jeudi 9 avril et signée par les ministres de l’environnement de 10 pays de l’UE : l’Autriche, le Danemark, la Finlande, l’Italie, la Lettonie, le Luxembourg, les Pays-Bas, le Portugal, l’Espagne et la Suède.

Ce vendredi 10 avril, ils ont été rejoints par la ministre française de l’Environnement, Elisabeth Borne.

13 signataires

Svenja Schulze, la ministre allemande de l’environnement, a bientôt ajouté son nom également, se disant “heureuse” de se joindre à l’appel, après qu’une “erreur de communication” l’a empêchée de figurer parmi les premiers signataires.

“L’accord vert européen doit être au cœur de notre travail acharné pour relancer une économie européenne résiliente !” a déclaré Svenja Schulze sur Twitter.

La Grèce devrait également adhérer prochainement, ce qui porte le nombre de signataires à 13.

Lors d’un sommet le 26 mars, les dirigeants de l’UE ont demandé à l’exécutif européen de commencer à préparer “un plan de relance complet” qui intègre également les transitions verte et numérique. Le numéro un du climat au sein de l’UE, Frans Timmermans, s’est depuis engagé à “œuvrer pour une reprise verte”, affirmant que les sources d’énergie propre avaient un rôle crucial à jouer dans la transition.

Plus tôt cette semaine, la Commission a lancé une consultation publique sur sa «stratégie renouvelée de finance durable», qui fait partie d’un paquet de 1 000 milliards d’euros pour rendre l’économie européenne plus verte d’ici 2030.

La finance verte sera un «objectif clé» de la phase de récupération post-virus, a déclaré Vladis Dombrovskis, vice-président exécutif de l’UE en charge de l’économie.

Tags:

Articles en relation