CHARGEMENT

Tapez votre recherche

Conflit commercial : quand le vin français trinque pour Airbus

Actualités Business International

Conflit commercial : quand le vin français trinque pour Airbus

La Rédaction
Partager
vin-france-usa-omc

Les Etats-Unis ont été autorisés par l’OMC à appliquer une surtaxe aux vins français. Mais c’est Airbus qui est dans le collimateur.

Les producteurs, négociants, viticulteurs et vignerons de la filière du vin en France vont très moyennement apprécier la nouvelle. Car tout le secteur va se voir pénaliser d’une surtaxe appliquée aux USA avec l’aval de l’OMC. La raison ? Washington a demandé à l’institution l’autorisation de mettre en place une nouvelle salve de taxes à l’importation sur les vins français en raison des subventions versées par l’UE à Airbus.

Une surtaxe sur le vin possiblement alourdie

Comme l’explique un responsable de la filière viticole française, “les exportations de vins français sont soumises depuis le 18 octobre à des taxes de 25% dans un conflit aéronautique Boeing/Airbus qui peut encore s’envenimer d’ici la mi-février”. Sauf que depuis, l’affaire n’est toujours pas réglée et Washington pourrait donc alourdir considérablement cette barrière tarifaire.

Car alors que Boeing est englué dans un marasme économique depuis plusieurs mois, les USA cherchent à renverser la vapeur en s’attaquant à l’éternel concurrent Airbus. Les subventions versées par les Etats membres de l’UE sont régulièrement pointées du doigt comme étant une pratique anticoncurrentielle. Et tandis que l’OMC l’a déjà sanctionnée, elle pourrait donc autoriser les USA à alourdir la note, tant et si bien que ce sera le vin français qui trinquera à nouveau pour Airbus.

Une vraie inquiétude pèse ainsi sur le secteur, d’autant que les USA représentent à ce jour le tout premier marché export pour le vin hexagonal avec plus d’un milliard d’euros de CA en 2018.

Tags:

Articles en relation