CHARGEMENT

Tapez votre recherche

Les chauffages extérieurs interdits sur les terrasses rennaises afin de lutter contre le changement climatique

Actualités Conso RSE

Les chauffages extérieurs interdits sur les terrasses rennaises afin de lutter contre le changement climatique

La Rédaction
Partager

Les fumeurs vont devoir braver le froid dans la ville bretonne, qui a interdit les chauffages extérieurs sur les terrasses des cafés, dernier refuge des clients qui souhaitent savourer une cigarette avec leur café.

Rennes, en Bretagne, est la première ville de France à prendre cette mesure controversée visant à limiter la pollution en réponse à l’urgence climatique. Nice, Bordeaux et Angers envisagent une législation similaire.

Après que le tabagisme soit devenu illégal dans les cafés français en 2007, ceux qui souhaitaient se livrer à un «café-clope» vont être mis à mal en terrasse. Les propriétaires de cafés affirment qu’une grande partie de leurs revenus risque désormais de partir en fumée si leurs terrasses deviennent froides et peu accueillantes en hiver.

Les partisans de l’interdiction soutiennent que chauffer une terrasse de café pendant un hiver émet autant de dioxyde de carbone que conduire une voiture neuve sur 120 000 kilomètres, soit trois fois la circonférence de la Terre.

Marie, 34 ans, enseignante à Rennes, a déclaré au Telegraph : «Il y a tellement d’autres choses qui gaspillent de l’énergie et causent de la pollution. Pourquoi se concentrer sur ceci ? Les cafés proposent maintenant des couvertures pour se réchauffer, mais pour être honnête, je n’aime pas l’idée d’une couverture que d’autres personnes ont utilisée. »

Franck Trouet, responsable d’une association de propriétaires de cafés et restaurants, a déclaré : «30% de nos revenus dépendent des terrasses et les clients veulent du chauffage en hiver. L’interdiction des radiateurs sera néfaste pour notre entreprise. »

Une interdiction des chauffages au gaz devait entrer en vigueur à Paris, qui comptait plus de 12 500 terrasses de cafés chauffées, en 2013. Néanmoins, l’interdiction a été annulée par un tribunal au motif qu’il ne s’appliquait pas aux radiateurs électriques et que la ville n’avait pas prouvé que les appareils à gaz causaient plus de pollution que les appareils électriques. L’interdiction de Rennes s’applique aux deux types de chauffage.

Plus d’un tiers des Français s’accordent à dire que les terrasses de café chauffées gaspillent de l’énergie, mais seulement un tiers soutiennent une interdiction, selon un sondage d’opinion YouGov réalisé en décembre.

Tags:

Articles en relation