CHARGEMENT

Tapez votre recherche

Eiffage sur le point de racheter l’aéroport de Toulouse-Blagnac

Actualités Business International

Eiffage sur le point de racheter l’aéroport de Toulouse-Blagnac

La Rédaction
Partager
eiffage-aéroport-toulouse-blagnac

Le groupe Eiffage est autorisé à racheter l’aéroport de Toulouse-Blagnac jusque là détenu par un groupe chinois.

La vague de privatisations des aéroports français est bel et bien en marche. Tandis que la vente des parts d’Aéroport de Paris cristallise les tensions du camp des “pour” et des “contre”, celle de Toulouse-Blagnac avance à grand pas. Mais elle en est déjà en réalité à sa deuxième phase puisque jusqu’à présent, la gestion de l’aéroport toulousain était confiée au groupe chinois appelé Casil Europe.

Le 8 novembre dernier, Eiffage avait notifié à l’Autorité de la concurrence son intention de se porter acquéreur de la participation du groupe chinois dans la société  ATB (Aéroport Toulouse Blagnac). Après examen de la demande, l’Autorité a estimé qu’Eiffage n’enfreignait pas les règles de concurrence, car pour rappel le groupe français est déjà concessionnaire de la gestion de l’aéroport de Lille, pour un contrat qui débutera le 1er janvier 2020.

Eiffage, un futur gros du secteur ?

Le groupe originellement spécialisé dans la construction a ainsi obtenu le feu vert le 11 décembre. La route semble donc dégagée et Eiffage devrait donc rajouter dans son escarcelle ce qui compte parmi les aéroports régionaux les plus dynamiques de France.

Il y a fort à parier que le groupe poursuive sur sa lancée à l’instar de Vinci qui a même décidé de sortir de ses bases hexagonales pour investir les aéroports secondaires aux Etats-Unis en l’occurrence. Eiffage pourrait bien s’inspirer de son rival pour prendre des positions en France et en Europe afin de profiter de la belle dynamique du trafic aérien et du nombre croissants de passagers.

Tags: