CHARGEMENT

Tapez votre recherche

La taxe carbone est-elle une belle arnaque ?

Actualités Politique

La taxe carbone est-elle une belle arnaque ?

La Rédaction
Partager
taxe-carbone

Présentée comme un levier de transition énergétique, la taxe carbone est en réalité dévolue à tout autre chose.

Taxer les émissions de CO2 afin d’inciter les citoyens à se tourner vers des énergies bas carbone d’un côté et de l’autre disposer de fonds pour financer des actions en faveur de la préservation de l’environnement, présentée comme cela la taxe carbone est forcément vertueuse. Elle ne peut qu’emporter l’adhésion du plus grand nombre qui conscient des enjeux climatiques actuels et futurs est enclin à payer plus cher le litre de carburant et opter pour des modes de transports plus sobres en énergie.

Oui mais. Ou plutôt “sauf que”. La taxe carbone dont le niveau actuel dépasse déjà les 44€ la tonne a cristallisé les tensions de la crise des Gilets jaunes car avec la TIPP elle a fait s’envoler le litre d’essence et de diesel, prenant à la gorge nombre de Français devant nécessairement utiliser leur véhicule pour rejoindre leur lieu de travail et ne pouvant pas se payer le luxe de s’offrir un véhicule électrique ou hybride coûtant plusieurs dizaines de milliers d’euros.

Acculé, le gouvernement à aussitôt décidé de suspendre sa trajectoire haussière, qui devait lui faire atteindre les 100€ la tonne d’ici 2030.

Mais le véritable problème de la taxe carbone n’est pas tant le coût qu’elle fait peser sur les énergies fossiles mais sa raison d’être. Sa véritable raison d’être.

Pourquoi a-t-elle été créée? Pour financer de nouvelles installations de production d’énergies renouvelables ? Pour aider les Français dans l’achat de véhicules propres ? Pour financer des opérations de rénovation énergétique ? Rien de toute cela. Et c’est pourtant bien de cette manière qu’elle a été vendue au Français.

La taxe carbone a été conçue pour financer le CICE : le crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi. La mesure créée sous le quinquennat de François Hollande coûte au bas mot 4 milliards d’euros par an, soit les recettes annuelles de la taxe carbone. Certes, elle permet à de nombreuses entreprises de bénéficier de fonds supplémentaires pour financer leur développement mais ce sont les monsieur et madame tout-le-monde qui règlent la note en faisant le plein de leur véhicule. Et pendant ce temps là, la transition énergétique de la France n’avance pas. Alors oui à la taxe carbone, mais pour autant qu’elle serve véritablement la cause de l’environnement.

Tags:

Articles en relation