CHARGEMENT

Tapez votre recherche

Le plan d’urgence pour l’hôpital dévoilé par Agnès Buzin et Edouard Philippe

Actualités Politique

Le plan d’urgence pour l’hôpital dévoilé par Agnès Buzin et Edouard Philippe

La Rédaction
Partager
hopital-france

Huit mois après le début d’un mouvement social d’une ampleur sans précédent, un plan d’urgence en faveur de l’hôpital a été dévoilé le 20 novembre.

C’est le Premier ministre Edouard Philippe en personne qui a pris la parole au côté de la ministre de la Santé Agnès Buzin pour rendre publiques les mesures en faveur de l’hôpital. Une hausse du budget de l’hôpital de l’ordre de 1,5 milliard d’euros a été annoncée sur trois années pour tenter de remédier à la crise des hôpitaux publics.

Une prime de 800 euros nets pour 40 000 infirmiers et aides-soignants vivant à Paris et dans la proche banlieue a été annoncée, pour ceux et celles qui touchent moins de 1 900 euros par mois. Aussi, une prime au mérite de 300 euros par an pourra être accordée potentiellement à 600 000 personnes. Idem pour les aides-soignants qui exercent en gériatrie : ils pourront percevoir une prime de 100 euros nets par mois

Aussi, un plan d’investissement de 150 millions a été budgétisé afin de lancer des opérations de “rénovation légère”.

Mais la mesure la plus significative est à n’en point douter la reprise par l’Etat d’un tiers de la dette des hôpitaux, soit 10 milliards d’euros.

Dans l’ensemble, les mesures annoncées n’ont pas apporté entière satisfaction au personnel hospitalier en grève qui réclame davantage de moyens humains, techniques et financiers. Ils déplorent dans leur majorité des mesurettes qui n’auront qu’un impact des plus limités sur leur quotidien. D’ailleurs, les internes viennent d’annoncer la mise en place d’une grève illimitée à compter du 10 décembre prochain.

Tags:

Articles en relation