Plus que quelques mois avant l’entrée en vigueur de l’imposition à la source

Après des jours de spéculation, le président Emmanuel Macron a pris sa décision : la déduction automatique de l’impôt sur le revenu – ou prélèvement à la source – sera mis en place à partir du 1er janvier 2019.

« Le système est prêt »

Le changement de politique annoncé mardi soir par le Premier ministre Édouard Philippe à la télévision signifie que les travailleurs français verront leur impôt sur le revenu annuel automatiquement déduit de leur salaire mensuel, plutôt que de devoir débourser le montant en un ou trois versements l’année suivante.

Cette décision dicte ainsi un changement de politique qui a subi de nombreux retards et dont la nécessité a été mise en doute.

Le prédécesseur d’Emmanuel Macron, François Hollande, a soutenu la mesure dès 2015, prévoyant de commencer la mise en œuvre de l’impôt à la source en 2016 avec un déploiement complet en 2018. Mais au début de son mandat, Emmanuel Macron a remis en question la réforme et décider de la repousser en 2019.

Ces derniers jours, le suspense battait son plein, alors que des rumeurs laissaient penser que la mesure fiscale pourrait être abandonnée.

Le quotidien français Le Parisien avait ainsi publié des informations confidentielles tirées des essais du programme, montrant des erreurs de recouvrement de taxes jugées « calamiteuses ». Cela avait conduit le ministre du Budget, Gérald Darmanin, à rassurer sur Twitter, écrivant : « Les erreurs identifiées concernent moins de 1% des contribuables, elles ont depuis été résolues. Le mécanisme technique fonctionne, il est prêt ! »

0