Safran relève ses objectifs pour 2018 après des résultats encourageants

Safran prévoit une croissance de son chiffre d’affaires de 7 à 10% cette année après avoir publié un chiffre d’affaires et des bénéfices supérieurs aux attentes en 2017, la forte demande en équipements aéronautiques compensant la baisse de ses bénéfices dans la filière moteurs.

Le fabricant de moteurs, de trains d’atterrissage et d’optronique a également annoncé ce mardi 27 février que son conseil d’administration avait prolongé de deux ans le mandat de Philippe Petitcolin en tant que directeur général. Celui-ci officiera à ce poste au moins jusqu’au printemps 2020 alors même que Safran s’apprête à absorber Zodiac Aerospace et à augmenter la production de son nouveau moteur à réaction LEAP.

Safran, partenaire de General Electric dans la production de moteurs pour avions de transport moyen-courriers Boeing et Airbus, a déclaré que la transition vers la nouvelle génération de moteurs à réaction LEAP culminerait à 342 millions d’euros en 2017.

Des retards de livraison

Safran, qui a fait actuellement face à des plaintes d’Airbus à cause de retards dans les livraisons de LEAP en 2018, a annoncé la mise en place d’un « plan d’action » pour réduire les coûts et atteindre un niveau de rentabilité élevé.

Au total, Safran a réalisé en 2017 un résultat opérationnel récurrent de 2,47 milliards d’euros sur le chiffre d’affaires ajusté, en hausse de 4,7% à 16,521 milliards d’euros. L’entreprise a également augmenté son dividende de 5,3%.

0