GE Hydro/Alstom : des salariés en grève à Grenoble

À Grenoble, des salariés de GE Hydro/Alstom bloquaient l’entrée de leur site ce mercredi 4 octobre, afin de protester contre le plan social de leur direction qui menace de supprimer 345 des 800 postes dans cette usine de fabrication de turbines hydroélectriques, selon un journaliste de l’AFP.

345 postes en jeu

Interrogé par l’AFP, Claude Villani (CGT), a indiqué que des chaînes avaient été placées sur les tourniquets de l’entrée principale du site afin d’en bloquer l’accès.

M.Villani a ajouté que la direction du site avait indiqué aux employés disposant d’un portable professionnel de ne pas se rendre sur place via l’envoi d’un SMS.

Ce mercredi 4 octobre dans la matinée, pas moins de 300 personnes avaient décidé de se joindre au mouvement de protestation qui s’est déroulé dans le calme.

De nombreux salariés avaient pour projet de mettre en place une action retentissante depuis un certain temps, a précisé M.Villani, tout ceci dans l’optique de faire part e leur exaspération.

Le délai légal de consultation du plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) s’achève le 19 novembre prochain au sein du site, après cette date, les services de l’État devraient procéder à sa validation. Les dernières lettres de licenciement devraient être envoyées d’ici mars 2018.

0