CHARGEMENT

Tapez votre recherche

Immobilier : les prix sur le point de reculer en France ?

Actualités Business

Immobilier : les prix sur le point de reculer en France ?

La Rédaction
Partager
immobilier-France

Une récente étude d’acteurs du marché de l’immobilier tend à démontrer que les prix stagnent voire reculent dans les principale villes de France. Une première depuis plusieurs années.

Les conséquences de la crise sanitaire sont en train de se faire ressentir dans la quasi totalité des pans de l’économie, et l’immobilier n’échappe pas à la règle. Alors que les prix dans les grandes de ville de France se sont maintenus au sortir du confinement, quelques mois après la donne semble bien être différente.

Il faut dire que les perspectives économiques tant en termes de croissance que d’emploi ne sont guère encourageantes dans des villes comme Toulouse, Nice, Montpellier, Bordeaux et même Paris. Résultat : une stagnation de la hausse voire même un recul des prix est à l’œuvre et semble même s’installer comme une tendance de fond pour l’année en cours et celle à venir.

Plusieurs critères ont été pris en considération par les auteurs de l’étude publiée sur Meilleurs Agents : le pouvoir d’achat immobilier local, le prix de l’immobilier bien entendu mais aussi l’accès plus ou moins complexe au crédit ou encore les perspectives économiques locales et nationales envisagées par le ministère de l’Economie.

Des prix sur le recul

Résultat : à Nice, Montpellier, Bordeaux, Toulouse et même Paris, le mouvement haussier à l’œuvre depuis plusieurs années semble bien être stoppé dans son élan. Et c’est même un recul des prix qui serait la nouvelle donne pour les prochains mois et l’année 2021.

Les prix ont ainsi baissé à Paris, de l’ordre de 0,4% entre le 15 mars et le 1er septembre tandis qu’ils grimpaient de plus de 5% au cours de la même période en 2019. Idem à Toulouse où ils diminuent de 0,5% depuis le 15 mars contre une hausse de plus de 7% une année en arrière. A Bordeaux, Nantes, Marseille ou encore Strasbourg, il s’agirait plutôt d’une stagnation des prix tandis qu’à Nice et à Montpellier, le marché immobilier devrait être sur le déclin.

Tags:

Articles en relation