CHARGEMENT

Tapez votre recherche

Fraude au gel hydroalcoolique : France Télévisions tire la sonnette d’alarme

Actualités Conso

Fraude au gel hydroalcoolique : France Télévisions tire la sonnette d’alarme

La Rédaction
Partager
Fraude au gel hydroalcoolique - France télévisions tire la sonnette d’alarme

Après une commune du Var, c’est au tour de France Télévisions de subir une fraude au gel hydroalcoolique. Vendredi 17 avril, le groupe de l’audiovisuel public a annoncé devoir rappeler une partie de son stock de gel distribué à ses employés.

Le gel hydroalcoolique Symex dans le collimateur

Afin de continuer à délivrer des journaux d’information quotidiens, le groupe de l’audiovisuel public a été obligé de mettre en place certains protocoles de sécurité. Outre la commande de masques et de gants de protection, une grande quantité de gel hydroalcoolique est nécessaire au maintien des normes sanitaires anti-coronavirus. Afin de maintenir un approvisionnement adéquat, France Télévisions a fait appel à un « pharmacien détenteur de plusieurs officines parisiennes ». Un commerçant qualifié, qui a fourni au groupe public un assortiment de quatre marques différentes de gel hydroalcoolique. Le 3 avril, lors d’un CSSCT (Comité sur la santé, la sécurité et les conditions de travail), les organisations syndicales ont fait remonter certaines remarques des équipes journalistiques : l’un des gels mis à disposition ne produit pas les mêmes sensations d’utilisation et n’a pas la même odeur d’éthanol que les autres. L’éthanol, composé chimique ayant des vertus virucides particulièrement recherchées pour lutter contre la propagation du Covid-19, est pourtant l’un des composants principaux dudit gel hydroalcoolique.

La direction de France Télévisions a donc mandaté un laboratoire agréé afin de vérifier la conformité du gel. Après étude il a été révélé que, sur les quatre marques utilisées par le groupe, seules 3 étaient conformes. Le dernier, un produit de la marque Symex, ne contenait en réalité que 27 % d’éthanol contre 60 % requis afin de garantir un effet virucide.

La cellule de répression des fraudes a été saisie

L’officine parisienne responsable de la livraison des gels hydroalcooliques Symex s’est étonnée de cette fraude et s’est engagée à remplacer tous les flacons défectueux. Entretemps l’entreprise de l’audiovisuel public a prévenu tous ses salariés et a rappelé tous les flacons encore en circulation. Face au danger que représente de telles pratiques de la part des fabricants de tels produits, la direction de France Télévisions a tenu à « alerter les usagers potentiels de la défectuosité de ce produit ».

Pour faire face au risque de propagation du virus malgré l’usage du gel Symex, Delphine Ernotte, PDG de France Télévision, a saisi la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) pour seconde analyse et avis. Un dépôt de plainte est par ailleurs envisagé.

Ce cas de fraude n’est pas le seul répertorié en France. De telles pratiques sont effet en voie de démocratisation. Et ce à tel point que la préfecture des Alpes Maritimes a dû mettre en garde les entreprises et les particuliers de son territoire face à la recrudescence d’activités frauduleuses depuis le début de la crise du coronavirus.