CHARGEMENT

Tapez votre recherche

Transports publics gratuits : quel est le bilan de ces mesures ?

Actualités Conso Politique

Transports publics gratuits : quel est le bilan de ces mesures ?

La Rédaction
Partager
Transports publics-France

Les transports publics gratuits sont désormais la règle au Luxembourg. Mais quel est le bilan dans les villes de France qui en ont fait autant ?

Châteauroux, Compiègne, Calais, Niort, Boulogne-Billancourt, Dunkerque ou encore Aubagne… dans ces villes de France le transport public est gratuit. Le principe est en réalité appliqué en tout et pour tout dans une trentaine de villes à l’instar du Luxembourg qui vient d’en faire autant dimanche 1mars.

La gratuité des transports publics est une mesure salvatrice à plus d’un titre, au niveau écologique, développement durable et économique bien entendu pour les bénéficiaires. Mais est-ce que cela a suffit pour convaincre les habitants des villes à délaisser leur voiture pour monter à bord d’un bus, d’un tram ou d’un métro ? La réponse est clairement oui et les chiffres le montrent.

A Calais, la fréquentation des transports publics a augmenté entre 70% et 120% selon les lignes et à Dunkerque, la hausse est également impressionnante avec +85% en une année.

Même son de cloche à Aubagne (+110%), à Niort (+23%) ou encore à Vitré en Ille-et-Vilaine où le nombre de voyages à été multiplié par 10 en quinze ans seulement.

D’une façon générale, la gratuité des transports publics a permis de faire exploser la fréquentation dans les bus et les trams et a même engendré la création de nouvelles lignes comme à Dunkerque qui a dû instaurer cinq nouvelles lignes de bus pour répondre à la demande. Et le rythme de passage a également dû être élevé afin d’absorber le trafic de voyageurs.

Est-ce que le pari écologique est réussi ? Là encore, oui puisque à Châteauroux par exemple, le gestionnaire des transports publics observe que 60% des nouveaux usagers se déplaçaient auparavant en voiture. Idem à Dunkerque, où un quart des usagers a profité de la gratuité des transports publics pour laisser leur voiture au garage. Mieux encore, plus de 5% d’entre eux ont abandonné le projet d’achat d’un second véhicule voire l’ont revendu.

Tags:

Articles en relation