CHARGEMENT

Tapez votre recherche

Les APL accusées de favoriser la hausse des prix de l’immobilier

Actualités Conso

Les APL accusées de favoriser la hausse des prix de l’immobilier

La Rédaction
Partager
APL-immobilier

Une étude publiée par l’Insee tend à démontrer que les APL participent à la flambée des prix de l’immobilier en France

Les APL, les aides personnalisées au logement, ont été rabotées par le gouvernement actuel et pourtant elles participeraient amplement à la hausse des prix des marchés immobiliers de France et de Navarre. C’est le constat d’une étude menée sur la question par Véronique Flambard, enseignante-chercheuse en économie à l’Université catholique de Lille. Mais quelle est la corrélation entre APL et montée des prix ? Pour l’enseignante-chercheuse, la raison est double : ces aides peuvent être directement versées sur le compte des propriétaires-bailleurs qui en profitent pour augmenter progressivement et artificiellement le montant du loyer et l’offre est dans le même temps des plus tendues.

La Cour des comptes s’était déjà penchée sur la question, avançant que “seules quelques études ont cherché depuis les années 2000 à déterminer si les aides personnelles au logement font ou non l’objet d’une captation de la rente par les propriétaires, qui se traduirait par une augmentation des loyers”.

Ainsi, les bénéficiaires des APL ne profitent pas de ce coup de pouce financier, d’autant qu’une précédente étude de 2006 démontre que chaque euro supplémentaire accordé au titre des APL se traduit immédiatement par une augmentation quasi équivalente du montant du loyer.

Face à ce constat, la Cour des comptes a fait savoir au gouvernement qu’il devait à son tour examiner la question de l’impact inflationniste des APL sur le montant des loyers, et plus spécialement sur ceux des petits logements. Le rapport de la Cour des comptes recommande en effet de mener “des travaux plus ciblés devraient être conduits, notamment sur les logement de petite surface dans les zones tendues, sur lesquels se concentrent la plupart des interrogations”.

Tags: