CHARGEMENT

Tapez votre recherche

La plupart des habitants de la planète estiment que le capitalisme fait plus de mal que de bien, rapporte une enquête

Actualités Bourse International

La plupart des habitants de la planète estiment que le capitalisme fait plus de mal que de bien, rapporte une enquête

La Rédaction
Partager

Selon un nouveau sondage, une majorité de gens pensent que les plus riches s’enrichissent toujours tandis que le reste de la société lutte financièrement.

Cinquante-six pour cent de la population générale interrogée par une étude du cabinet de conseil Edelman était d’accord avec la déclaration suivante : «Le capitalisme tel qu’il existe aujourd’hui fait plus de mal que de bien dans le monde», tandis que 78% ont convenu que «les élites s’enrichissent tandis que les gens ordinaires ont du mal à payer leurs factures.»

Les habitants de 15 pays sont pessimistes quant à l’avenir, la plupart d’entre eux estimant que leur famille et eux-mêmes ne s’en sortiront pas mieux dans cinq ans, une tendance particulièrement marquée dans les pays développés comme le Japon, la France, l’Allemagne et l’Italie.

Aux États-Unis, 43% des personnes estiment qu’elles s’en sortiront mieux dans cinq ans, une baisse de 7 points de pourcentage par rapport à il y a un an, tandis qu’au Royaume-Uni, seulement 27% des personnes pensent qu’elles auront plus d’argent après cette même temps période, soit une baisse de deux points de pourcentage.

Dans les pays en développement, les gens sont plus optimistes : au Kenya, 90% des gens pensent qu’ils auront plus d’argent dans cinq ans, soit le niveau plus élevé de l’enquête. En Indonésie, ce chiffre est de 80% et en Inde, il est de 77%. En Chine, 69% pensent qu’ils s’en sortiront mieux, soit une baisse de 6 points de pourcentage par rapport aux chiffres d’il y a un an.

Les deux seuls marchés où les gens sont plus optimistes quant à leurs perspectives économiques qu’ils ne l’étaient il y a un an sont l’Afrique du Sud, à 57% (un bond d’un point de pourcentage) et les Émirats arabes unis, qui ont connu une augmentation de trois points de pourcentage à 75%.

Tags: