CHARGEMENT

Tapez votre recherche

Le projet de loi LOM définitivement adoptée par l’Assemblée

Actualités Politique

Le projet de loi LOM définitivement adoptée par l’Assemblée

La Rédaction
Partager
loi-lom-france

La loi LOM – Loi sur l’Orientation des Mobilités – a été adoptée par l’Assemblée nationale. Elle prévoit plusieurs mesures portées par un budget de plus de 13 milliards d’euros.

Elisabeth Borne la ministre des Transports et le secrétaire d’Etat aux transports Jean-Baptiste Djebarri ont salué une “réponse forte aux fractures sociales” donnée par les députés après leurs vote sur le projet LOM. Un projet qui a pour vocation de relancer une mobilité “en panne” tout en développant des “transports du quotidien à la fois plus faciles, moins coûteux et plus propres”. Pour y parvenir, la Loi mobilités est dotée d’une enveloppe budgétaire de 13,4 milliards d’euros pour la période 2018-2022. Un budget qui sera en réalité principalement dévolu à l’entretien des infrastructures dédiées aux “déplacements du quotidien” mais pas seulement.

Parmi les mesures dites vertes de la loi LOM figure l’objectif de mettre un terme à la vente de véhicules alimentés en énergies fossiles d’ici 2040, soit les voitures, camions et utilitaires roulant à l’essence et au diesel. Aussi, un forfait mobilités sera instauré. Il permettra aux employeurs d’attribuer aux employés une enveloppe annuelle de 400 euros pour ceux qui optent pour le covoiturage ou le vélo.

Mis à part l’entretien des infrastructures et le vœux pieu de mettre un terme à la vente des moteurs thermiques, le projet de loi ne chamboule par réellement les codes. L’accent sera mis sur une plus forte régulation du développement des déplacements à vélo, des trottinettes, des gyropodes et des voitures électriques en libre-service.

Tags:

Articles en relation