CHARGEMENT

Tapez votre recherche

Il est temps d’acheter des actions de la Française des Jeux

Actualités Bourse Business Politique

Il est temps d’acheter des actions de la Française des Jeux

La Rédaction
Partager
française-des-jeux-bourse

L’introduction en Bourse de la Française des Jeux a été lancée jeudi 7 novembre pour une valorisation estimée à quelques 3 milliards d’euros.

Acheter des actions de la Française des Jeux, bonne ou mauvaise idée ? Depuis l’introduction en Bourse de l’ancienne vache à lait de la France, la question se pose dans la tête de nombreux investisseurs. Avec une fourchette de prix allant de 16,50€ et 19,90€ l’action, devenir actionnaire de la FDJ est donc désormais possible pour tout un chacun.

L’Etat qui détenait 72% du capital compte ainsi en conserver seulement 20% et la cession des 52% restants devrait rapporter plus d’un milliard d’euros pour une valorisation comprise entre 3,15 milliards et 3,8 milliards d’euros au total. Il faut dire que la Française des Jeux est à ce jour la deuxième loterie européenne et la quatrième au niveau mondial.

Française des Jeux : la souscription ouverte jusqu’au 19 novembre pour les particuliers

Les particuliers qui souhaitent faire l’acquisition d’actions de la FDJ peuvent le faire jusqu’au 19 novembre prochain. Dans le détail, jusqu’à un tiers des actions seront réservées aux petits porteurs pour une souscription minimum de 200 euros, en prime une action est offerte pour 10 actions achetées avec une décote de 2% si elles sont conservées pour au moins 18 mois.

Bruno le Maire explique ainsi que “Pour les Français, c’est l’occasion de diversifier leurs placements, à un moment où les taux sont bas et où les livrets A et les comptes épargne rapportent peu. Placer son argent dans les entreprises françaises comme la FDJ est un bon moyen pour avoir un meilleur rendement”. Un rendement annuel brut de quelques 4% est dans le viseur. A titre d’exemple, acheter 1 000€ d’actions de la FDJ aujourd’hui rapporterait un peu plus de 220€ sur une période de 5 à 7 ans.   

Tags:

Articles en relation