CHARGEMENT

Tapez votre recherche

“La France n’a pas besoin de l’approbation des États-Unis pour agir sur l’Iran”, annonce Jean-Yves Le Drian

International Politique

“La France n’a pas besoin de l’approbation des États-Unis pour agir sur l’Iran”, annonce Jean-Yves Le Drian

La Rédaction
Partager

La France “n’a pas besoin d’autorisation” pour tenter de calmer les tensions avec l’Iran, a déclaré ce vendredi 9 août le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, exprimant ainsi une réponse claire à un tweet du président américain Donald Trump.

Critique sur l’usage intensif de Twitter par Donald Trump

La France s’est engagée dans des efforts diplomatiques de plusieurs mois pour convaincre l’Iran et les États-Unis de suspendre leur conflit et d’entamer des négociations. Donald Trump a toutefois accusé jeudi dernier le président français Emmanuel Macron d’avoir donné à l’Iran des “signaux contradictoires” et de “prétendre représenter” les États-Unis.

“Je sais qu’Emmanuel veut bien faire, comme tous les autres, mais personne ne parle au nom des États-Unis, à l’exception des États-Unis eux-mêmes”, a écrit M. Trump. “Personne n’est autorisé de quelque manière que ce soit à nous représenter !”

“Nous ne faisons pas de diplomatie sur Twitter, nous discutons d’une crise sérieuse … nous ne faisons pas de polémique sur Twitter, ce n’est pas le moyen avec lequel nous allons atteindre nos objectifs”, a pour sa part déclaré un diplomate français, critiquant le style de diplomatie du président américain.

Après s’être retiré de l’accord nucléaire iranien – connu sous le nom de Plan d’action global commun (JCPOA) – en mai 2018, le gouvernement Trump a poursuivi une politique de pression sur l’Iran, lui refusant les avantages qu’il était censé recevoir grâce à cet accord et a réimposé des sanctions et asphyxié l’économie iranienne.

Les autorités iraniennes ont riposté avec ce qu’elles appellent une “résistance maximale”, abattant un drone américain, s’emparant de pétroliers dans le détroit d’Hormuz, menaçant la liberté de navigation sur une route maritime stratégique et violant progressivement leurs obligations en vertu de la loi JCPOA en stockant et en enrichissant de l’uranium au-delà des limites autorisées.

Tags: