CHARGEMENT

Tapez votre recherche

Total prêt à ouvrir son usine française de production de biodiesel à base d’huile de palme

Conso Industrie

Total prêt à ouvrir son usine française de production de biodiesel à base d’huile de palme

La Rédaction
Partager

Le géant français du pétrole et du gaz Total va ouvrir une raffinerie de biodiesel à base d’huile de palme, malgré la désapprobation des producteurs européens d’huile végétale et des défenseurs de l’environnement.

La raffinerie de La Mede, dans le sud de la France, devrait entrer en production ce mois-ci, a déclaré le directeur général Patrick Pouyanné.

L’exploitation de la raffinerie, qui a une capacité de 500 000 tonnes par an, a été retardée à plusieurs reprises par des protestations d’agriculteurs et d’écologistes.

La Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles, le plus important syndicat de France, a appelé en mai dernier les agriculteurs et les consommateurs à bloquer des sites stratégiques en juin dernier pour protester contre la «profonde injustice» liée à l’importation de pétrole des tropiques.

Total a dépensé environ 200 millions d’euros pour convertir une raffinerie en pétrole brut vers un site de production de biodiesel.

En 2015, Total a annoncé son intention de convertir ce site déficitaire en une usine d’huile végétale traitée par hydratation, également appelée diesel renouvelable, utilisant la technologie de traitement «Axens Vegan».

La culture de l’huile de palme provoque la déforestation et son utilisation dans les carburants de transport devrait être progressivement supprimée, a annoncé la Commission européenne en février dernier, bien qu’elle ait accordé certaines exemptions aux petites exploitations ou aux terrains inutilisés.

Le groupe pétrolier a déclaré qu’il espérait que les autorités françaises abandonneraient leur projet de suppression des subventions pour les producteurs ajoutant de l’huile de palme au diesel.

“Nous pouvons avoir une raffinerie compétitive”, a déclaré Patrick Pouyanné aux médias. “Si la loi française n’est pas modifiée, La Mède ne sera pas compétitive par rapport à ses pairs européens.”

Total s’est engagé à utiliser moins de 300 000 tonnes d’huile de palme brute par an à La Mède sur un total de 650 000 tonnes. Le reste de l’huile proviendrait d’autres plantes, de graisses animales recyclées, d’huiles de cuisson et d’huiles industrielles.

L’industrie de l’huile de palme est l’une des principales causes de déforestation sur la planète, et elle est également à l’origine de graves dommages environnementaux et socio-économiques.

Tags: