Renouvelable : Voltalia construit deux systèmes de stockage par batterie en Guyane française

La société française Voltalia a commencé à construire le plus grand système de stockage d’énergie de Guyane française, constitué de deux batteries lithium-ion distinctes.

Un marché en plein essor

L’installation Mana Stockage, d’une capacité de stockage de 10 MW / 11,3 MWh, est située à proximité du projet Savanes des Pères en construction de Voltalia, dans le complexe de stockage de Toco, qui associe un système de batterie de 2,6 MW / 2,9 MWh et une centrale solaire de 3,8 MW.

Ce nouveau projet a été retenu lors de l’appel à projets de la Commission française de régulation de l’énergie (CRE) en 2018 . En effet, le centre de stockage Mana Stockage représente 90% de la capacité de stockage attribuée à la Guyane française.

Une unité de batterie de 5 MW / 4 MWh sera utilisée pour réguler la fréquence du réseau, tandis que la seconde unité de 5 MW / 7,3 MWh sera utilisée pour l’arbitrage.

Conjointement avec le futur projet Savane des Pères, les systèmes de stockage et photovoltaïque devraient être achevés au second semestre.

Sébastien Clerc, PDG de Voltalia, a déclaré : « Le stockage par batterie est un marché naissant : il représentait moins de 1% du marché des énergies renouvelables en 2018. Avec la chute du prix des batteries, mais aussi du coût des autres technologies de stockage, le secteur va connaître une croissance rapide et durable. Actif sur le marché depuis 2017, nous continuons de développer une expertise sur les capacités de stockage petites et grandes, une stratégie qui ouvrira de nombreuses opportunités. »

1