La croissance économique française ralentie par les manifestations

La deuxième économie de la zone euro ne devrait connaître qu’une croissance de 0,2% au cours des trois derniers mois de l’année, contre 0,4% au troisième trimestre, selon les prévisions trimestrielles de l’INSEE.

0,1 point en moins

L’Insee avait prédit une croissance de 0,4% au dernier trimestre, alors que l’économie avait rebondi après un début d’année faible. Mais l’office français des statistiques économiques a revu sa copie, prévoyant dorénavant que les manifestations entraîneraient une perte de 0,1 point de pourcentage de croissance trimestrielle, le relâchement de la confiance des entreprises représentant le reste de la révision.

Mais même avant les manifestations, la confiance des entreprises s’étaient détériorées en raison des tensions commerciales au niveau mondial, a déclaré l’Insee.

En conséquence, pour l’ensemble de l’année 2018, l’Insee prévoyait une croissance de 1,5%, contre 1,6% l’année précédente et de 2,3% l’année dernière.

Selon les prévisions, la croissance prévue de l’Insee pour l’année prochaine devrait rebondir de 0,4% au premier trimestre, alors que les dépenses de consommation ont repris après une période difficile en 2018. La croissance devrait ensuite revenir à 0,3% au deuxième trimestre.

De nombreux détaillants ont dû fermer leurs magasins en cette fin d’année à cause des manifestations.

Avec la chute des prix du pétrole, l’inflation devrait passer progressivement d’un sommet de 2,2% au troisième trimestre à seulement 1,0% à la mi-2019.

0