Les PME à l’honneur dans la prochaine série de réformes économiques

Le gouvernement du président Emmanuel Macron doit entamer un nouveau cycle de mesures de libéralisation économique visant à stimuler la performance des petites entreprises françaises et à relever le taux de croissance du pays.

«Un potentiel inexploité»

Un nouveau projet de loi présenté aux ministres ce lundi 18 juin vise à supprimer certains obstacles réglementaires aux petites et moyennes entreprises – notamment à lever les seuils après lesquels les entreprises sont affectées par les charges fiscales et sociales et des règles d’emploi plus strictes.

La législation visera à améliorer les procédures de faillite, à faciliter les exigences en matière d’audit, à faciliter le financement et à fournir des conseils aux petites entreprises pour qu’elles puissent s’établir en ligne et pénétrer les marchés de l’exportation. Il ouvrira également la voie à une série de privatisations attendues depuis longtemps.

« Nous avons un potentiel de croissance qui n’est pas exploité … Nous avons besoin d’une transformation cohérente et profonde« , a déclaré Bruno Le Maire, ministre des Finances. Il a souligné le faible nombre de PME en France par rapport à l’Allemagne et le fait qu’elles sont moins susceptibles d’exporter.

Selon le gouvernement, seules 125 000 PME françaises exportent leurs biens contre 310 000 en Allemagne. Le taux de chômage en France est de 8,9%.

0