La confiance des ménages progresse

Le mois de mai aurait été celui de la reprise de la confiance des ménages. Il atteint ainsi son plus haut niveau depuis octobre 2007, bien que celle-ci demeure en deçà de sa moyenne de longue durée, attestent les données de l’Insee publiées ce vendredi 27 mai.

L’indicateur global de confiance gagne au final quatre points, à 98. Les économistes interrogés par Reuters tablaient quant à eux sur une stabilité de l’indice à 94, soit le même niveau que le mois d’avril précédent.

L’opinion des ménages français sur leur situation financière au mois de mai est stable pour un quatrième mois consécutif. Néanmoins, leur opinion sur leur future situation financière progresse franchement, avec 4 points de plus. Les deux soldes additionnés restent cependant inférieurs à la moyenne de longue période.

De nombreux ménages estiment désormais qu’il est temps de faire des achats importants, avec un solde pour cette proportion qui augmente de 7 points, et qui se place au-dessus de sa moyenne de long terme. Concernant la capacité d’épargne, le solde d’appréciation des ménages demeure stable, à son niveau moyen de longue période. Toutefois, le solde d’opinion des ménages concernant leur capacité à épargner à long terme chute, perdant 2 points. Il repasse ainsi au-dessous de sa moyenne de long terme.

Les ménages qui pensent qu’il est judicieux d’épargner sont plus nombreux que le mois précédent, avec +3 points sur l’indice, soit le même niveau qu’au mois de mars, inférieur en revanche à sa moyenne de longue période.

Le niveau de vie va s’améliorer selon eux

L’appréciation des ménages sur le niveau de vie dans le futur dans l’Hexagone s’améliore nettement, gagnant 9 points, tout comme celle sur le niveau de vie dans le passé, qui progresse quant à lui de 10 points.

0