CHARGEMENT

Tapez votre recherche

Le gouvernement maintiendra son bouclier tarifaire énergétique pour les ménages en 2023

Actualités Conso International

Le gouvernement maintiendra son bouclier tarifaire énergétique pour les ménages en 2023

Partager

Le ministre de l’Économie et des Finances, Bruno Le Maire, a annoncé que les tarifs de l’énergie resteront les mêmes pour tous les ménages en 2023.

Ce mardi, M. Le Maire a déclaré au micro de BFMTV que sans le bouclier tarifaire, les factures d’énergie s’envoleraient le 1er janvier 2023. Pour l’électricité, l’augmentation serait en moyenne de 120 euros par mois, tandis que les factures de gaz augmenteraient de 180 euros par mois, a-t-il précisé.

Toutefois, si le prix de l’énergie augmentera quand même, il sera « le plus contenu possible », par les tarifs, a ajouté M. Le Maire, et pour les ménages à faibles revenus, « il y aura un chèque énergie. » Six millions de personnes recevront jusqu’à 150 euros chacune, a-t-il précisé.

Selon le ministère de l’économie et des finances, le bouclier tarifaire sur l’électricité et le gaz, et la ristourne financée par l’État sur le carburant ont déjà coûté 24 milliards d’euros.

La semaine dernière, l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) a déclaré que le bouclier tarifaire sur l’énergie mis en place par le gouvernement avait contribué à freiner l’inflation. L’INSEE a déclaré que cette mesure avait empêché l’inflation en France d’augmenter de 3,1 points de pourcentage entre le deuxième trimestre de 2021 (T2 2021) et le deuxième trimestre de 2022 (T2 2022).

Dans un entretien accordé aux Echos une semaine auparavant, Bruno Le Maire déclarait que les factures d’énergie des Français « doubleraient en 2023 sans le « bouclier tarifaire » du gouvernement » sur les tarifs réglementés du gaz et de l’électricité. Cela équivaudrait à « une augmentation de 120 euros en moyenne par ménage chaque mois ».

Un plan européen pour contrer la hausse des prix de l’énergie

Bruxelles a présenté mercredi 7 septembre des propositions visant à lutter contre les prix élevés de l’énergie qui frappent l’Europe, notamment un objectif obligatoire de réduction de la consommation d’électricité, le plafonnement des revenus des entreprises du secteur de l’énergie et le recyclage de l’argent collecté pour aider les ménages vulnérables.

Ces mesures ont été annoncées par la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, et seront discutées avec les pays de l’UE vendredi lors d’une réunion d’urgence.

« Nous sommes confrontés à des prix astronomiques de l’électricité pour les ménages et les entreprises et à une énorme volatilité du marché », a déclaré Mme von der Leyen aux journalistes à Bruxelles.

« Par conséquent, nous allons proposer une série de mesures immédiates qui protégeront les consommateurs et les entreprises vulnérables et les aideront à s’adapter », a-t-elle ajouté.

La première idée est que la Commission européenne propose un objectif obligatoire de réduction de la consommation d’électricité pendant les heures de pointe. Bruxelles travaillera en étroite collaboration avec les gouvernements de l’UE pour y parvenir, a déclaré Mme von der Leyen, l’objectif exact restant à déterminer.

M. Von der Leyen a également exposé des idées pour plafonner le prix de l’énergie, notamment un plafonnement des revenus réalisés par les entreprises produisant de l’énergie à faible coût.

Tags:

Articles en relation