CHARGEMENT

Tapez votre recherche

La France repousse les limites géographiques des «communautés énergétiques»

Actualités Conso

La France repousse les limites géographiques des «communautés énergétiques»

La Rédaction
Partager

Le régulateur français de l’énergie a étendu la distance maximale autorisée entre les membres d’une communauté énergétique de 2 km à 20 km.

La Commission de Régulation de l’Energie (CRE) le régulateur français de l’énergie, a approuvé une proposition visant à faire passer la distance maximale autorisée entre les membres des communautés énergétiques à des fins d’autoconsommation de 2 km à 20 km.

Le régulateur a déclaré que les nouvelles règles sont basées sur la nécessité de connecter les gens à travers les communautés énergétiques dans les zones reculées et peu peuplées.

La CRE a également examiné une proposition du gouvernement visant à augmenter la capacité maximale des communautés énergétiques de 3 MW à 5 MW, mais elle a décidé de ne pas approuver la modification proposée.

La France a introduit les communautés énergétiques en mars, après une longue phase pilote. Le concept de communauté énergétique rassemble des consommateurs et des producteurs géographiquement proches en une seule unité d’autoconsommation.

D’autres pays européens, dont l’Italie, l’Espagne et le Portugal, ont également introduit des dispositions pour soutenir le développement des communautés énergétiques.

Une communauté d’énergie renouvelable est une entité juridique autonome qui repose sur une participation ouverte et volontaire d’actionnaires et/ou de membres ayant une proximité géographique avec des projets d’énergie renouvelable auxquels elle souscrit et élabore.

Tags:

Articles en relation