Des entreprises françaises meurtries par les manifestations des gilets jaunes

Les entreprises françaises ont annoncé la semaine dernière près de 60 millions d’euros de pertes liées aux manifestations anti-gouvernementales qui ont déferlé sur le pays.

Un impact négatif sur le tourisme

Les actions du détaillant FNAC Darty ont perdu de leur valeur ce jeudi 10 janvier après l’annonce du détaillant en produits électroniques d’un chiffre d’affaires de quelque 45 millions d’euros, en baisse en raison de la fermeture de magasins pendant les manifestations et d’une diminution du nombre d’acheteurs.

Air France KLM a déclaré pour sa part que les troubles avaient réduit les ventes de 15 millions d’euros, un chiffre relativement faible pour la compagnie franco-néerlandaise, mais suffisant pour faire chuter ses actions également.

Le mouvement des « gilets jaunes » a débuté à la mi-novembre pour protester contre une taxe sur les carburants, mais s’est depuis transformé en une réaction plus générale contre le gouvernement.

Les manifestations ont été entachées par des violences qui ont obligé les quartiers commerçants et les hauts lieux touristiques à fermer certains week-ends.

« L’impact se fera sentir d’abord et avant tout dans les entreprises présentes physiquement dans la rue, telles que FNAC Darty. Mais d’autres seront également touchées, tels que le groupe hôtelier Accor, car les manifestations ont eu un impact négatif sur le tourisme à Paris », a déclaré Meriem Mokdad, gestionnaire de fonds chez Roche Brune Asset Management.

Les données publiées ce mercredi 9 janvier montrent que la confiance des consommateurs est tombée à son plus bas niveau en quatre ans, ceux-ci s’inquiétant de leur pouvoir d’achat et de leur capacité à faire des achats importants.

0