La croissance économique de la zone euro ralentit au premier trimestre

Les données manufacturières sont également plus faibles, avec une tendance à la baisse en France.

La croissance économique de la zone euro s’est ralentie comme prévu début 2018, a indiqué l’agence de statistiques européenne Eurostat dans son estimation préliminaire.

Le produit intérieur brut (PIB) de la zone euro a progressé de 0,4% au premier trimestre par rapport au dernier trimestre de 2017 et de 2,5% en glissement annuel, a annoncé ce mercredi 2 mai Eurostat.

Un résultat conforme aux prévisions des économistes, mais bien en deçà des hausses trimestrielles de 0,7% observées au cours des trois trimestres précédents.

Les données du climat économique ont fléchi en mars, mais sont restées globalement inchangées en avril, conduisant les analystes à prévoir que l’économie de la zone euro reviendra à des niveaux de croissance toujours bons d’environ 2% sur les douze prochains trimestres.

Néanmoins, il est peu probable qu’une croissance de 2,5%, comme celle observée en 2017, se produise de nouveau.

Inquiétudes sur une potentielle guerre commerciale avec les États-Unis

La confiance a en partie chuté en raison des inquiétudes suscitées par une guerre commerciale avec les États-Unis, qui pourrait encore être déclenchée si Washington imposait des tarifs sur les importations d’acier et d’aluminium en provenance de l’Union européenne. Une décision à ce sujet est attendue le 1er juin prochain.

Dans une déclaration séparée, Eurostat estime que le chômage dans la zone euro était stable en mars à 8,5%.

Des données séparées d’IHS Markit, publiées ce même mercredi, ont entre-temps montré un ralentissement de la fabrication dans un certain nombre d’Etats de l’Union européenne, la France étant un des seuls pays à disposer d’un résultat positif.

0